Vous venez de passer un entretien pour un poste qui vous motive et dans une entreprise qui correspond à l’idée que vous vous faites d’une société où il fera bon vivre.

Seulement, malgré tout l’enthousiasme que vous avez manifesté pendant votre échange avec le DRH ou le Directeur opérationnel, vous n’êtes pas sûr d’avoir démontré que vous êtes la bonne personne pour l’entreprise.

 

Est-il possible de prouver ses compétences et ses motivations après l’entretien ?

Si vous êtes vraiment motivé(e) par un poste, il est toujours possible de recontacter l’entreprise et de proposer des références ou des preuves de vos réalisations.

Le timing est important, plus vous tarderez à recontacter l’entreprise, plus l’impression laissée par votre présentation en entretien s’encrera définitivement dans l’esprit du recruteur.

Il est toujours délicat pour un candidat de faire évoluer l’impression qu’il a laissée en entretien. Cependant, dans les 24 à 48 heures, il est possible de recontacter le « recruteur ».

 

Comment faire et quoi lui dire ?

Puisqu’il y a déjà eu un entretien en face à face, un échange par téléphone est à privilégier. Si votre interlocuteur n’est pas disponible, il est inutile de le harceler en rappelant toutes les 10 mn. Adressez-lui un email où vous lui demander un créneau pour discuter avec lui.

Préparez votre argumentaire en évitant d’appuyer exagérément sur des points que vous estimez « négatifs » dans votre présentation lors de l’entretien, et mettez en valeur votre apport potentiel pour l’entreprise. Si vous le pouvez, indiquez comment vous voyez votre prise de fonction et les premières actions que vous pourriez mener.

Parallèlement, préparez quelques points clés et factuels pour riposter aux éventuelles objections que pourrait vous faire votre interlocuteur. Pour ce faire, mettez-vous à sa place : quelles sont les questions, les remarques que vous formuleriez si vous deviez vous-même vous recruter ?

Les entreprises apprécient de plus en plus les prises de références, de préférence avec un de vos managers antérieurs. Préparez les coordonnées à transmettre et n’hésitez pas à donner des indications contextuelles au « recruteur » avant qu’il n’appelle vos anciens collègues.

Ne négligez pas non plus les réseaux sociaux : vos clients, managers ou collègues peuvent contribuer à vous construire de solides références. Sachant qu’elles sont sur les réseaux sociaux et publiques, elles auront une réelle valeur ajoutée pour soutenir votre candidature.

 

Un email post-entretien est-il pertinent ?

Un message adressé au « recruteur » après l’entretien est toujours pertinent, car il montre votre intérêt pour le poste proposé et l’entreprise, ainsi que votre capacité à communiquer et à interagir aisément avec tous types d’interlocuteurs.

 

Quel format de mail adopter ?

Il est préférable de remercier votre interlocuteur pour le temps qu’il vous a consacré.

Ensuite, vous pouvez rédiger une synthèse du poste qui vous a été présenté. Cela permettra au « recruteur » de vérifier si vous avez bien saisi l’organisation de l’entreprise, le poste, les responsabilités induites et les objectifs à atteindre.

Ensuite vous pourrez mettre en perspective vos compétences au regard des attentes de l’entreprise, quels seraient vos apports. Vous permettrez ainsi à votre interlocuteur de vous projeter dans le poste, d’avoir une vision plus concrète de ce que votre intégration pourrait apporter à l’entreprise.

Il est préférable d’éviter les catalogues de compétences et les adjectifs qui confinent à l’auto-satisfaction. Votre mail doit être factuel. Vous pouvez associer une compétence recherchée par le recruteur avec une de vos expériences. 3 ou 4 illustrations suffiront à rappeler l’essentiel de votre savoir-faire à votre interlocuteur. Si vous avez omis de parler de certaines réalisations, il est possible d’adresser des pièces jointes et des liens vers des applications ou des vidéos de vos projets.

Ensuite, vous pourrez justifier votre motivation en vous appuyant sur l’intérêt pour l’entreprise, son positionnement, le poste et les projets induits, ainsi que pour les personnes que vous avez rencontrées et avec qui vous seriez amené(e) à travailler.

Pour que votre mail soit lu en entier, essayez de rester dans format concis sur une vingtaine de lignes.

L’entretien de recrutement ayant déjà eu lieu, il s’agit de montrer votre intérêt et vos motivations à rejoindre l’entreprise.

 

Comment conclure votre mail ?

Simplement, il faut demeurer professionnel et indiquer votre disponibilité pour répondre à toute question supplémentaire et rencontrer d’autres interlocuteurs si cela fait partie du processus de sélection.

 

Quel ton employer ?

Il est préférable de rester professionnel et factuel. Si vous vous êtes bien entendu avec un des interlocuteurs, futur manager potentiel, vous pouvez indiquer que vous vous voyez bien travailler avec cette personne.

Au-delà, dans le secteur informatique, il y a peu de place pour les déclarations enflammées. Si vous avez pu sentir le type d’état d’esprit qui règne dans l’entreprise, vous pouvez tenter d’adapter votre communication et de vous mettre en phase avec elle. Cela demande d’avoir écouté activement vos interlocuteurs et d’avoir posé des questions précises sur le mode de fonctionnement interne.

Mais, dans la plupart des cas, on observe l’application des mêmes règles de communication / interactions dans les processus de recrutement, et ce, quelle que soit la taille de l’entreprise.

Les start-up pourront appliquer un formalisme moindre, mais tout de même s’attacher à intégrer des personnes légitimes techniquement ou fonctionnellement et capables de le démontrer. On en revient à un processus de recrutement peut-être moins formel, mais néanmoins aussi exigeant en termes d’objectifs.

Il est important de montrer sa motivation, mais il faut éviter de passer pour une personne « morte de faim ». En effet, à trop vouloir plaire on arrive la plupart du temps à faire douter ses interlocuteurs.

Le recrutement doit rester un équilibre entre les attentes de l’entreprise et vos aspirations et projets professionnels.

 

En conclusion :

adresser un mail de motivation après un entretien est généralement bien vu des personnes qui recrutent. Le format doit être concis, professionnel et factuel. Profitez-en pour donner des éléments non présentés en entretien afin d’enrichir votre message. Montrez votre motivation et votre apport pour l’entreprise. Indiquez votre disponibilité pour la poursuite du processus. A vous de jouer !

> par Francis Picot